Ces technologies qui réinventent le marché de la mode

23 avril 2019

Même si la technologie s’est tardivement appliquée au secteur de la mode, elle est aujourd’hui devenue incontournable. Entre l’arrivée d’Internet, des smartphones et du développement des espaces digitalisés, les consommateurs sont de plus en plus connectés. Retour sur ces innovations avec Matthieu Guinebault, journaliste Fashion Network.  

 

Un retail évolutif : zoom sur les nouvelles technologies

L’ère du digital
Longtemps perçu comme un effet de mode, Internet n’est plus seulement une option. Même si le vêtement reste intime, les consommateurs sont davantage intéressés par des dispositifs qui leur permettent d’acheter directement en ligne. L’explosion des applications mobiles et des assistanats vocaux tels qu’Alexa ou Google Home ont renforcé cette volonté d’acheter facile et rapide.

E-logistique
Autre forme de technologie : la logistique qui s’adapte aux nouveaux usages. Jd.com propose entre autre de livrer les colis directement aux villages isolés. Les drones volants et roulants font également leur apparition. Pour aller encore plus loin, les industriels n’hésitent pas à investir dans les véhicules autonomes qui peuvent se transformer en point relais ou en pop-up store mobiles : une nouvelle forme inédite de commerce.

Expérience immersive
Les acteurs du retail ont bien compris que les consommateurs étaient friands des nouveaux dispositifs technologiques. Zara propose par exemple en vitrine ou à l’intérieur de ses magasins des mannequins tailles réelles grâce à la réalité augmentée. Ebay mise davantage sur la réalité virtuelle qui plonge l’utilisateur dans un espace totalement immersif grâce à son cyber espace de produits.

 

Des acteurs qui cassent les codes de l’industrie textile : Ma P’tite Culotte, Gang of Earlybirds et Galeries Lafayette

Face à un secteur en mal avec une chute des ventes de 3% pour l’industrie de l’habillement, l’heure est au renouveau. Les consommateurs ont évolué plus vite que certaines  technologies. Il faut donc penser différemment et changer les modèles actuels.

La transparence comme clé de réussite
Charline Goutal, fondatrice de Ma P’tite Culotte bouscule les codes traditionnels de la lingerie en proposant une offre mixte : à la fois confortable et sexy. Lancée il y a cinq ans, sa marque e-shop et son concept store génèrent plusieurs millions d’euros grâce au digital. Cependant, cette stratégie n’est plus suffisante face aux leaders qui s’emparent de l’acquisition digitale. Son mot d’ordre : la transparence pour rassurer ses consommateurs.

Sortir du lot pour mieux séduire
Le concept store Gang of Earlybirds lancé il y a trois ans se donne pour objectif de simplifier la démarche des consommateurs. L’arrivée du digital et des réseaux sociaux poussent les femmes qui s’intéressent à la mode à élargir leur horizon. Fanny Airault, la fondatrice, cherche à rendre les produits accessibles et fixe la notoriété de sa boutique par l’exclusivité grâce à des marques plus qualitatives et intemporelles.

Vers une mode plus responsable ?
Les Galeries Lafayette se sensibilisent aux questions de développement durable avec leur mouvement lancé en septembre dernier appelé Go For Good. Une initiative qui fait la promotion d’une mode plus responsable. Le Made in France explose ces dernières années et séduit de plus en plus les consommateurs qui souhaitent effectuer des achats réfléchis et éthiques comme le rappelle Damien Pellé, Directeur du développement durable de l’enseigne

 

Podcast Rencontres Exclusives x Fashion Network – Matthieu Guinebault, journaliste

Retail Talks : Charline Goutal, Ma P’tite Culotte ; Fanny Airault, Gang of Earlybirds et Damien Pellé, Directeur du développement durable BHV et Galeries Lafayette Go For Good


« 
Les nouveaux concepts du retail  »

ECOUTER

 

Matthieu Guinebault

 

Charline Goutal

 

Fanny Airault

 

Damien Pellé

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux